Site privilégié situé à 35 km en amont de Bordeaux, Cérons (du latin Sirione) a donné son nom à la rivière le Ciron qui se jette dans la Garonne. Le Ciron sépare les croupes graveleuses de Sauternes, Bommes et Preignac des plateaux de Barsac et Cérons.

 

Un petit affluent, le Saint-Cricq, sépare Cérons de Barsac. Il délimite le vaste plateau qui englobe les communes de Cérons, Podensac et Illats et détermine l’appellation d’origine « CERONS ».

 

Son terroir est constitué de croupes de graves résiduelles sur un socle argilo-calcaire plus ou moins sableux, clef de la fraîcheur des vins de Cérons.

Même si la présence de la vigne est attestée dès le Moyen Age, c’est le commerce avec les Hollandais à la fin du XVIème siècle et surtout au XVIIème siècle qui oriente la production de cette région vers des vins blancs doux, à sucres résiduels.

 

A la fin du XVIIème siècle et durant le XVIIIème siècle, les savoir-faire se développent dans toute la région du Sauternais, par le choix des cépages et la pratique des tries sur une vendange botrytisée.

 

Au XIXe Cérons conforte sa typicité de produits et fera partie des toutes premières Appellations d’Origine Contrôlée, reconnue en 1936.

Notre terroir

2018 Tous droits réservés au Syndicat des Grands Vins de Cérons